Menu Blogue recherche

Éducation à la petite enfance : les tout-petits et leurs familles au sommet de nos priorités

Favoriser le développement du plein potentiel des enfants

Montréal, le 5 mai 2017 - Alors que l’on souligne les 20 ans de la politique familiale québécoise, Avenir d’enfants se montre solidaire de la démarche rassembleuse initiée par l’Association québécoise des centres de la petite enfance (AQCPE) dans le cadre du Sommet sur l’éducation à la petite enfance. Mené par l’Institut du Nouveau Monde et culminant dans une déclaration commune, ce sommet a permis de réunir durant deux jours des parties prenantes du développement des tout-petits québécois.

Au sortir de ce sommet, il est important de se rappeler le contexte dans lequel les enfants et les familles d’aujourd’hui évoluent. Les réalités sociales et économiques ont bien changé depuis 20 ans : 85 % des mères sont aujourd’hui sur le marché du travail; les pères assument un rôle de plus en plus important dans l’éducation des tout-petits; le quart des parents d’enfants de 0 à 5 ans est né à l’extérieur du Canada.

« Alors qu’on sait qu’un enfant sur quatre est vulnérable à son entrée à la maternelle, cette vaste réflexion sur l’avenir de la politique familiale et le continuum éducatif, dès la naissance et s’échelonnant sur toute la vie, s’avère essentielle, porteuse et rassembleuse », souligne Julie Dostaler, directrice générale d’Avenir d’enfants.

Complémentarité dans le soutien aux enfants et à leurs familles

Pour Avenir d’enfants, la priorité doit être donnée à une intensification du soutien à l’enfance et à la famille en milieux défavorisés. L’enfant doit être placé au centre des préoccupations de tous les intervenants, travaillant en complémentarité afin de favoriser le développement de son plein potentiel. On pourrait penser par exemple à des projets de passerelles pour favoriser l’entrée à la maternelle, mais aussi à des partenariats entre des services éducatifs à l’enfance et des municipalités pour que les tout-petits puissent profiter des parcs et pataugeoires, ou encore des activités de rencontre entre des aînés et des jeunes enfants. Des exemples comme ceux-ci, Avenir d’enfants est en mesure d’en observer des centaines, partout au Québec.

L’un des grands consensus issus de ce sommet est l’importance des parents comme premiers éducateurs de leurs enfants. Il est essentiel de les inclure dans la réflexion sur les besoins des tout-petits et les services à mettre en place pour y répondre. En ce sens, Avenir d’enfants rend publique aujourd’hui une toute nouvelle thématique sur la plateforme agirtôt.org, sous le thème « Collaborer avec les parents ». On y retrouve notamment des stratégies de collaboration avec les parents, une présentation de la démarche citoyenne « Voix des parents » et un guide d’animation pour cette dernière.

À propos d'Avenir d'enfants

Avenir d'enfants est une organisation à but non lucratif issue d'un partenariat entre le gouvernement du Québec et la Fondation Lucie et André Chagnon. À travers son projet collectif, Avenir d’enfants accompagne et soutient des milliers de partenaires en petite enfance à l’échelle locale, régionale et nationale, incluant ceux des nations autochtones. Sa mission est de favoriser le développement global des enfants de 0 à 5 ans afin que chacun d’eux ait toutes les chances d’entreprendre avec succès son cheminement scolaire.

Renseignements :
Avenir d'enfants
Maxime Clément
Conseiller aux communications
Cellulaire : 514 442-4823
clementma@avenirdenfants.org