Menu Blogue recherche

Agir ensemble pour favoriser le développement dès la petite enfance

Wendake/Montréal, le 28 avril 2015 – C’est avec enthousiasme que la Commission de la santé et des services sociaux des Premières Nations du Québec et du Labrador (CSSSPNQL) et Avenir d’enfants ont convenu de reconduire l’entente qui les unit depuis 2012. Ce partenariat stratégique a pour objectif de favoriser la mobilisation des communautés et des organisations des Premières Nations autour du développement des enfants de 0 à 5 ans. L’entente prévoit un soutien financier à la CSSSPNQL pouvant aller jusqu’à 2 M$ annuellement pendant trois ans (2015-2018).

De concert avec Avenir d’enfants, la CSSSPNQL accompagne des leaders de communautés des Premières Nations dans leur mobilisation autour de projets ciblant les enfants des Premières Nations et leurs familles. « Depuis trois ans déjà, nous travaillons en coconstruction avec la CSSSPNQL. À la faveur des tout-petits et de leurs parents, nous partageons nos savoirs dans un contexte de collaboration positive, ce qui permet l’amélioration de nos pratiques mutuelles », a mentionné la directrice générale d’Avenir d’enfants, Marie-Claire Rouleau.

« La poursuite de ce partenariat donne l’occasion à la CSSSPNQL de continuer à conforter son expertise en matière d’accompagnement des communautés et de renforcer ses pratiques évaluatives. Notre expertise, associée à celle d’Avenir d’enfants, nous permet d’appuyer les efforts des 26 communautés avec lesquelles nous travaillons et de documenter l’impact des projets qui y sont déployés », a affirmé la directrice générale de la CSSSPNQL, Marjolaine Siouï.

L’action de la CSSSPNQL et des communautés des nations abénaquise, algonquine (Anishnabe), atikamekw, malécite, mi’gmaq, innue, mohawk, huronne-wendat et naskapi qu’elle accompagne s’inscrit dans le projet collectif porté par Avenir d’enfants et ses partenaires. « À l’instar d’Avenir d’enfants, nous croyons à l’importance d’agir tôt, d’agir ensemble et d’agir longtemps. Il en va du développement social de nos enfants et de l’amélioration de leurs conditions de vie », a conclu Marjolaine Siouï.

Pour contacter la CSSSPNQL : Chantal Cleary, agente de communication

Pour contacter Avenir d’enfants : Catherine Chouinard, Directrice Valorisation et communication